LE CHAMANISME

Le chamanisme est une voie de connaissance qui permet d’expérimenter une réalité plus étendue que celle généralement visible.

Pratiquer le chamanisme permet de reprendre sa vraie place au sein du monde vivant. Il ne s’agit pas seulement d’un retour à la nature, mais de vivre de façon harmonieuse avec tous les êtres vivants.
Il permet aussi de retrouver le vrai sens d’une spiritualité incarnée. C'est à dire de cheminer sur terre en vivant l'expérience avec le corps et l'esprit, de manière unifiée.

L’enseignement ne vient pas d’un dogme, mais de la connaissance du savoir universel par l’expérimentation, la communication avec la vie. Il se fait par l’intermédiaire du monde des esprits (esprits guides, mais aussi esprits des éléments, des végétaux, des animaux, du soleil, de la lune, des montagnes, …) mais sans jamais s’échapper à soi même.

C’est un cheminement qui se fait sereinement, si l’on réinstalle dans sa propre vie les bonnes intentions, la décision de changer son point de vue sur le monde, la reconnaissance de ses propres capacités, l’humilité, la parole juste.
Il implique de redevenir consciemment acteur et créateur de sa vie, de retrouver le sens des responsabilités, de se reconnecter à son âme, porteuse de l’énergie de vie et de notre potentiel à exprimer, d'écouter son intuition.

Le contact avec le monde des esprits ne peut se faire pleinement qu’en ayant acquis sa propre présence au monde.

L'initiation pour un chaman passe d'abord par la rencontre avec ses esprits guides (animal de pouvoir, guide du monde d'en haut et autres guides du monde de la nature).

Mais toutes les personnes qui sont sur la voie chamanique, ne sont pas faites pour devenir chaman.

Il y a une différence entre pratiquer le chamanisme et être Chaman.
Dans le premier cas, c'est réinstaller dans sa vie une autre relation avec l'environnement, c'est avoir découvert un autre sens à sa présence sur terre. Pour résumer, je dirai que c'est une voie de guérison spirituelle qui se fera sur le long terme, par la pratique de rituels, de dialogue avec les esprits, de moments de méditation dans la nature, de temps consacrés à découvrir la réalité chamanique. Il est important de savoir que c'est le cheminement de toute une vie.

Dans le deuxième cas, le Chaman, aura en plus la fonction de guérisseur, d'accompagnement des personnes. Cela demande du temps, tout d'abord pour sa propre guérison, pour dialoguer quotidiennement avec les esprits, afin d'acquérir le sens de sa propre responsabilité.
Le chaman sait ce qu'il fait, certes il est guidé par ses esprits alliés, mais c'est lui qui matérialise la guérison, par les actes et les paroles appropriées. Et cela ne s'improvise pas.
Devenir chaman n'est pas toujours un choix personnel ni mental, c'est une réalité qui s'impose à celui qui est destiné à assumer cette fonction, guidé de manière puissante par les esprits.

On ne devient pas chaman parce qu'on a suivi quelques stages sur le chamanisme. Le mieux avant tout, est de découvrir la profonde sagesse qui se trouve dans une relation chamanique avec le monde, de l'intégrer et de la vivre pleinement, avant de la faire partager aux autres. Et de même, il me parait important de comprendre les cultures chamaniques anciennes, leurs façons de pratiquer, leur éthique.

Le chamanisme n'est pas une technique, c'est une nouvelle façon de vivre, d'envisager le monde, d'entrer en relation avec le vivant. Tout cela demande du temps d'expérimentation, de compréhension et d'intégration, pour nous peuples occidentaux qui avons perdu de vue ces racines. Nous avons à les redécouvrir tout en vivant dans le contexte social qui est le nôtre aujourd'hui.

Nous sommes dans un temps qui nous incite à nous réapproprier ces savoirs anciens, mais sachons laisser s'installer les bonnes intentions dans le temps qui convient.